Nous sommes régulièrement sollicités pour créer des spectacles événementiels. Ces commandes nous permettent de proposer des projets de grande envergure mêlant un grand nombre de comédiens amateurs aux comédiens professionnels de notre structure. En 2008, ils étaient une vingtaine a participé à notre création Le Fils, mise en scène par Pierre-Louis Lanier. En 2011, nous avons créé pour l’ouverture du festival Itinéraire Bis au château de Clermont, Absence de marquage, un spectacle avec 30 comédiens amateurs et 10 professionnels. En 2011 et 2012, nous avons réuni plus d’une centaine de volontaires pour le tournage des inserts vidéo de notre création 1848, Talk Show d’une Révolution Oubliée. Notre projet 2013, Embouteillage, met en scène 42 comédiens amateurs et 8 professionnels.

ABSENCE DE MARQUAGE

Impromptus tragico-comiques
commande de l’ODAC Haute Savoie 2011

EMBOUTEILLAGE

Spectacle de route, d’après Anne-Laure Liégeois
commande de l’ODAC Haute Savoie 2013

absence de marquage
embouteillage

MISE EN SCENE

Loïc Bardiot
Alexandra Carlioz
Stéphanie Doche
Pierre-Louis Lanier
30 comédiens amateurs et 10 comédiens professionnels.

LE SPECTACLE

En règle générale, au théâtre, le spectateur s’installe confortablement, se laisse bercer par l’arrivée rassurante de la douce obscurité de la salle, et laisse opérer placidement la magie qui va le conduire dans le monde du spectaculaire.
Mais ça, c’est en règle générale, en règle générale seulement.
Car comme dit le penseur : « Qui dit spectacle vivant dit spectacle, et, vivant », là commence l’aventure. Ou plutôt les aventures personnelles et intimes de ceux qui vont participer au phénomène : auteurs bien sûr, metteurs en scène, mais aussi spectateurs, témoins, passants, théoriciens, philosophes, et pire encore. Bref, un parterre étrange de personnages parfois incontrôlables, étonnants ou étonnés, qui n’ont qu’un point commun : ils parlent tous de la même chose.
Le public invité à venir pique-niquer sur l’esplanade, assiste à une série de petites formes, fixes ou déambulatoires – autour de textes de Durif, Rullier, Valletti, Durringer – , les renvoyant à ce monde si particulier. Du parking à l’auberge, en passant par les toilettes, à tout moment, vous rencontrez un de ces personnages sortis de nulle part.

MISE EN SCENE

Stéphanie Doche
Pierre-Louis Lanier
28 voitures, 42 comédiens amateurs, 8 comédiens professionnels.

LE SPECTACLE

Spectacle de route pour 1 embouteillage, 28 voitures, 42 comédiens amateurs, 8 comédiens professionnels.
Une petite route de campagne, et la nuit qui tombe sur un embouteillage gigantesque et improbable. 28 voitures alignées sur une route, longue de 150 mètres, éclairée par la seule lumière des phares.
A leur bord d’autres humains, seuls, par deux ou par trois, se racontent pendant cinq à six minutes. Commencent alors dans chacun des habitacles, des discussions, des disputes, des histoires, des vies … Imaginez maintenant que vous puissiez passer de véhicule en véhicule, invité invisible sur une banquette arrière, tel un spectateur unique dans un mini-théâtre de grande proximité.
Ici, on découvrira la vrai vie de la dame blanche, là une mariée en route pour la mairie, un tueur à gage et sa maman, là encore, les méditations d’un poète. Les cinquante comédiens, amateurs et professionnels, donnent à voir un chapelet d’ambiances, tendues, légères, ou même exubérantes. On entre avec impatience ou bien l’on craint d’ouvrir les portes.